Modèle de maison RETONFEY VEFA
4 chambres

Modèle de maison RETONFEY VEFA 4 chambres  : Photo 1
Modèle de maison RETONFEY VEFA 4 chambres  : Vignette 1

Plan de maison 4 chambres

6 à 7
4
110 m²
Ref : RETONFEY VEFA
Maisons Horizon constructeur de maisons individuelles, vous propose une maison neuve à faire construire en Lorraine.Cette maison résolument contemporaine qui conjugue écologie, confort et solutions innovantes. La lumière s'invite sans condition dans cette maison hors norme qui vous procure un sentiment d'espace et de liberté complète. Le modèle VEFA RETONFEY de Maisons Horizon est un modèle de maison à étage de 101.45 m² habitables qui comprend 4 chambres, une salle de bains, et un garage. Son architecture est optimisée pour en faire une maison basse consommation (BBC). Le modèle VEFA RETONFEY de Maisons Horizon se caractérise par son toit terrasse. Lire la suite

Les modèles de maisons qui pourraient vous intéresser

TITANE

TITANE

150 m² 5
Maisons Horizon constructeur de maisons individuelles, vous propose une maison neuve à faire construire en Lorraine.Cette maison résolument contemporaine qui conjugue écologie, confort et solutions innovantes. La lumière s'invite sans condition dans cette maison hors norme qui vous procure un ...
PLATINE

PLATINE

150 m² 4
Maisons Horizon constructeur de maisons individuelles, vous propose une maison neuve à faire construire en Lorraine.Cette maison résolument contemporaine qui conjugue écologie, confort et solutions innovantes. La lumière s'invite sans condition dans cette maison hors norme qui vous procure un ...
CRISTAL contemporain

CRISTAL contemporain

120 m² 3
Maisons Horizon constructeur de maisons individuelles, vous propose une maison neuve à faire construire en Lorraine.Cette maison résolument contemporaine qui conjugue écologie, confort et solutions innovantes. La lumière s'invite sans condition dans cette maison hors norme qui vous procure un ...
Voir tous les modèles et plans
Conseils

Investissement Locatif et Dispositif Pinel

Description de la Loi Pinel Afin de redynamiser le secteur de l’immobilier et de promouvoir la construction de nouveaux logements dans des zones à faibles offre foncière, la loi Pinel offre un dispositif de défiscalisation immobilière. Elle dispose de nombreux avantages et permet aux particuliers de bénéficier d’une importante réduction d’impôts sur leurs investissements tout en constituant un patrimoine immobilier. Qui peut en bénéficier Tous les contribuables domiciliés en France qui acquièrent entre le 1er Septembre 2014 et le 31 Décembre 2016 un logement neuf (ou en l’état futur d’achèvement) peuvent en bénéficier. La condition est que les caractéristiques thermiques et la performance énergétique du logement soient conformes à la RT 2012 ou au label BBC 2005. Types de logements concernés La loi Pinel concerne les logements suivants : Les logements neufs ou en l’état futur d’achèvement acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016. Les logements ayant pour destination la location et qui seront la résidence principale du locataire. Les anciens logements qui auront fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation et de rénovation. Les logements conformes aux normes thermiques en vigueur (RT 2012 ou label BBC 2015), respectant les caractéristiques thermiques et le niveau de performance énergétique globale. Avantages de la loi Pinel 1. Des avantages fiscaux liés à la durée La loi Pinel permet une réduction d'impôt allant jusqu’à 21% du prix d'acquisition du logement avec un plafond de 300 000 € (prix d’achat + frais de notaire) d'investissement et deux logements par an. La réduction d’impôt sur le revenu peut atteindre jusqu’à 6000€ par an pendant 9 à 12 ans. Un taux de défiscalisation proportionnel à la durée de l’engagement est alors appliqué pour chaque durée de location, il est de : 12% pour un engagement de 6 ans; 18% pour un engagement de 9 ans; 21% pour une prorogation sur 12 ans. 2. L’avantage de pouvoir louer à des proches A condition qu’ils ne fassent pas partie du patrimoine fiscal du propriétaire, ses descendants (enfants) ou ascendants (parents) peuvent accéder à la location depuis le 1er janvier 2015. Conditions de la loi Pinel Pour bénéficier des réductions d’impôts il y a quelques conditions à respecter : 1. Á l’achat du bien immobilier Une limite à 300 000 euros par an et pour un maximum de deux investissements du montant total d’argent investi. 30 mois après la signature de l’acte d’acquisition, les travaux doivent être achevés quand il s’agit d’un logement acquis en l’état futur d’achèvement. Dans le cas d’un logement fait construit par l’investisseur, les 30 mois de travaux suivent la date d’obtention du permis de construire. La mise en location doit être faite au maximum 12 mois après la remise des clés. 2. La location du bien immobilier Si l’investisseur met son bien en location, cela doit être à titre de résidence principale. 2 durées d’engagement sont au choix : 6 ou 9 ans avec la possibilité de prolonger sur 12 ans. Le plafonnement de loyers imposés, calculé au mètre carré et qui varie selon la zone géographique où le logement est situé, est tenu d’être respecté. En fonction de la zone géographique et de la composition du foyer, les ressources des locataires ne doivent pas dépasser un certain plafond. Zonage géographique Vous pouvez vérifier sur le site www.territoires.gouv.fr la liste des communes bénéficiaires, elles sont situées dans les zones A, A BIS et B1 ainsi que dans la zone B2 pour les communes ayant obtenu un agrément spécial de la part de la préfecture.
Lire la suite

Prêt Action Logement (PAL)

L'emprunteur doit remplir les conditions suivantes : Etre salarié (ou retraité depuis moins de 5 ans) d'une entreprise privée non agricole employant 10 salariés au moins. Il doit justifier de revenus (revenu fiscal de référence) inférieurs aux plafonds du Prêt locatif intermédiaire au titre de l'année n-2 (ou n-1 si plus favorable). Il doit être primo accédant ou en mobilité professionnelle (auquel cas il n'est pas nécessairement primo accédant). Enfin le logement doit être occupé à titre de résidence principale. De plus certaines conditions concernent le logement. Un prêt « Accession » peut être accordé par un organisme collecteur 1% logement (Action logement) pour la construction (y compris l'achat du terrain pour la construction) ou l'acquisition d'un logement sans travaux. Le logement doit être construit ou acquis sur le territoire métropolitain ou dans un département d'outre mer. Le logement doit respecter des conditions de performance énergétique qui sont celles de la RT 2005 (réglementation thermique applicable aux bâtiments neufs pour lesquels le permis de construire est postérieur au 1.9.06). S'il s'agit de l'acquisition d'un logement ancien sans travaux, il doit au moins être classé en D sur l'étiquette énergétique reproduite dans le DPE, diagnostic de performance énergétique établi lors de la vente du logement. Caractéristiques du prêt Le prêt « Accession » doit être déterminant pour la réalisation de l'opération. Le montant maximum du prêt correspond à 30% du coût total de l'opération, dans une fourchette comprise entre : 15 000 et 25 000 € en zone A 15 000 et 20 000 € en zone B1 7 000 et 15 000 € en zone B2 7 000 et 10 000 € en zone C. Ces montants peuvent être majorés, dans la limite de 50% de travaux spécifiques d'accessibilité, à hauteur de 16 000 € maximum. Par ailleurs, une majoration du prêt (à hauteur de 5 000 €) concernera les salariés qui seront : En situation de mobilité professionnelle Acquéreurs d'un logement dans le cadre de l'accession sociale à la propriété (opérations Prêt social locatif aidé ou logements situés dans les zones faisant l'objet d'une convention de rénovation urbaine) Locataires sortants du parc HLM (zones A et B1) Où déposer la demande de prêt ? Le salarié dépose sa demande de prêt auprès de son employeur. S'il s'agit d'un logement neuf, ou ancien dans lequel des travaux doivent être effectués, la demande d'octroi de prêt en cas de mobilité professionnelle, doit être présentée dans les 24 mois à compter du changement de lieu de travail entrainant un changement de domicile. Le prêt « Accession » d'Action Logement n'est pas accordé automatiquement. L'emprunteur doit s'adresser à l'organisme collecteur auprès duquel son entreprise verse sa participation à l'effort de construction ou à l'organisme collecteur le plus proche (CIL/CCI).
Lire la suite

Le permis de construire

Le permis de construire est un élément déterminant dans votre projet de construction de votre maison individuelle. Il s'agit d'un acte administratif qui donne les moyens à l'administration de vérifier qu'un projet de construction respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur. Quelle est la démarche à suivre ? La demande de permis de construire doit être effectuée au moyen d'un formulaire (cerfa n°13406*02) pour la construction d'une maison individuelle et/ou ses annexes. Dépôt du dossier Le dossier doit être envoyé en 4 exemplaires par lettre recommandée avec avis de réception ou déposé à la mairie de la commune où est situé le terrain. Des exemplaires supplémentaires sont parfois nécessaires si les travaux ou aménagements sont situés dans un secteur protégé (monument historique, site, réserve naturelle, parc national...). La mairie délivre un récépissé comportant un numéro d'enregistrement qui mentionne le point de départ de la date à partir de laquelle les travaux pourront commencer. En cas d'acception, la décision de la mairie prend la forme d'un arrêt municipal, qui vous sera adressé par lettre recommandée avec accusé de réception ou par courrier électronique. Sachez que nos enquêteurs terrains s'occupent de déposer pour vous votre permis en réalisant les différents plans, de masse, de structure, d'implantation de votre maison dans son environnement. Faites part de votre projet à nos commerciaux, ils sauront vous aider et vous conseiller y compris dans des endroits assujettis aux règlements des Bâtiments de France.
Lire la suite
LES RECHERCHES ASSOCIÉES
Demande de catalogue
 
Nom Prénom
Email * Téléphone *  
Adresse
Code Postal Ville
Lieu *
 
* Champs obligatoires
ENVOYER